[CCIE] 1st attempt – Version Française

Bonjour tout le monde, pour ceux qui me suivent sur Twitter/Facebook, vous avez suivis mon périple à Bruxelles Lundi 21 Octobre.
En voici ici le détail.

Arrivé dimanche en début d’après-midi à la gare de Bruxelles midi, j’ai ensuite sauté dans le 1e taxi qui m’a conduit jusqu’au fameux NH Hoteles, localisé à 100m du building Cisco Systems.

A peine arrivé, je fais comme tout le monde, je dépose mes affaires dans la chambre et je redescends directement pour voir ou se trouve l’entrée de celui-ci car il y a quand même trois bâtiments Cisco dans cette zone, et il faut bien trouver le 3A afin de ne pas passer 30″ a chercher le lendemain. Car il ne s’agit pas du building directement à coté de l’hôtel mais celui d’après.

J’ai passé le reste de l’après-midi sur mes notes, car je n’avais pas grand chose d’autres a faire dans cet hôtel donc plutôt que de stresser, j’ai pensé qu’il fallait mieux utiliser ce temps intelligemment.

Lundi matin
Je me lève à 6h30, après avoir bien dormis sauf les deux dernières heures mais je me sent bien, pressé d’en découdre !
Après une bonne douche et un bon petit dèj’ à l’américaine (omelette & co) il est vite 7h30 et je décide de commencer à partir payer la chambre et me rendre devant le bâtiment Cisco.

Credit Photo : J. Berton (ccie.julienberton.fr) - je nai pas pris le temps den prendre

Credit Photo : J. Berton (ccie.julienberton.fr) - je n'ai pas pris le temps d'en prendre

Arrivé vers 7h45 j’attends devant le bâtiment avant de rentrer vers 8h avec 6 autres candidats dont deux semblent passer le CCIE Voice.

On fait vérifier nos identités et on s’installe en attendant le proctor qui arrive 5 minutes plus tard et c’est partis pour la montée vers le 4e étage et sa zone d’examen. Le proctor nous donne les premières consignes puis nous attribue notre « Rack », le 11 pour ma part. On dépose nos affaires et nous avons interdiction de prendre quoi que ce soit, ni même une montre, ou des stylos. Tout est fournis. Seul les aliments et éventuels médicaments sont autorisés.

Puis on y arrive enfin, je me positionne sur le Rack11, et c’est partis, je lance la machine !
Jusqu’ici j’étais vraiment dans un esprit positif, vraiment pas stressé par rapport à ce que je pensais à la vue de l’enjeu de la journée.

1 ère Partie: Troubleshooting
Je démarre la première partie « Troubleshooting ».
Il s’agit d’une partie de 2h sur une topologie d’environ 30 routeurs/Switchs, contenant toutes les technologies au programme du CCIE Routing&Switching, BGP, OSPF, RIP, EIGRP, PPP, FR, IPv4, v6… et toute la foule d’autres protocoles et technologies du Blueprint. sur laquelle des erreurs sont injectées.
Nous avons des consignes et 10 ‘tickets » à résoudre durant ces deux heures.

Je dessine en 3 secondes le plan avant de débuter, comme expliqué par Brian DENNIS durant le Bootcamp INE de Juillet. Un tableau à 4 colonnes, avec le numéro du ticket, le nombre de points, OK/NOK, et Description.

TT Points OK/NOK Desc
1 X Points
2 X Points
3 X Points
4 X Points
5 X Points
6 X Points
7 X Points
8 X Points
9 X Points
10 X Points

J’ai commencé sereinement et j’ai réussis à gérer les deux premiers en moins de 20″, je me sentais bien jusqu’au 3e ticket, un « 3 points » contenant plus de fautes que les autres. Après y avoir passé 20 minutes, j’ai repensé aux consignes, attention à ne pas rester bloqué plus de 10″ sur un ticket, passer rapidement à un autre et c’est ce que j’ai fait. J’ai parcourus tour à tour chacun des tickets et ai réussis à en résoudre 4 puis je relève la tête et je vois le chrono, il ne reste que 40 minutes, et c’est la que le stress monte ! Je repasser sur chacun des tickets simple mais je butte dessus, puis je me remet sur le 3 points du début que je réussi à résoudre in-extremis avant la fin, mais il est déjà environ 10h et après avoir bien fait attention d’enregistrer, toutes les fenêtres s’éteignent.. et la je regarde mon tableau et je pense n’avoir résolu que 5 à 6 tickets. Étant donnée que le passing score est à 80%, je sais au fond de moi que c’est terminé. Cela me paralysera tout de même pour le début de la deuxième partie.

2e Partie: Le Lab
Il s’agit d’un test de 6 heures dans lequel nous devons monter un réseau de A à Z, en implémentant à la lettre les consignes de l’examen. Encore une fois, tout le contenu possible est dans le Blueprint.

Je démarre rapidement cette deuxième partie, j’essaye de relever la tête mais le stress me fait faire pas mal de petites erreurs qui me feront perdre du temps par la suite. Néanmoins je m’en tiens au plan, je lis les instructions consciencieusement, mot par mot. Je dessine l’architecture physique, puis je commence la 1ere partie et je monte la couche 2, et je débuterai la couche 3 avant de partir manger vers 11h50.
J’ai pris le temps 10 minutes avant de partir pour le Déjeuné de sauvegarder mes configurations, au cas ou. Et la.. c’est le drame. J’avais configuré mes consoles pour qu’un clic droit effectue un « coller » directement pour gagner du temps, mais après avoir sauvegardé un des Switch, j’effectue un clic droit malencontreux dans un autre… mais je ne m’en suis pas de suite rendu compte…

11h50 : Le Déjeuné
Les deux proctor nous accompagnent déjeuner, interdiction de parler du Lab entre nous, évidemment, et anglais obligatoire à table. J’ai tout de même demandé mon steack en Français au Chef cuisinier, et ils ne m’ont pas posés de problèmes ;-)
Après 30″ ou nous étions tous concentrés dans nos pensées… let’s go back to the exam room guys !

12h40 : Le Lab, deuxième partie
Je me remet à mon poste, et je vérifie rapidement les consoles, et la je découvre que deux Switch ont le même nom. Je pense d’abord que c’est une blague des proctor puis je repense à mon clic droit et je me rend compte de mon erreur. Fort heureusement, j’avais les bonnes sauvegardes de chacun des Switch, j’efface donc toute sa configuration et je le redémarre, je replace la bonne configuration et c’est repartis mais j’aurai tout de même perdu 10 précieuses minutes.

Conclusion
Je ne vais pas m’étendre sur le contenu de ce Lab, NDA oblige. Mais je l’ai trouvé faisable.
J’ai réussi à le terminer à temps et j’ai pu relire chacune des différentes parties de celui-ci avant de quitter vers 16h40. Je repart en pensant l’avoir réussis, étant donnée que toute les adresses IPv4/v6 internes étaient joignables par chacun des équipements, et je suis sur de moi pour la majorité des questions.

Ensuite j’étais repartis, rapidement vers la Gare pour reprendre le train pour Paris, puis Troyes. J’ai profité des 1h30 de Thalys pour redessiner le Lab et repenser aux question, et différentes erreurs que j’aurai pu faire, afin de les travailler pour le prochain passage.
J’ai envoyé des SMS aux amis, à la famille, je pensais connaitre le résultat, loupé le TSHOOT, mais j’étais bon sur le Lab.

Je recevrait le résultat plutôt vite, vers 21h30 (il peut mettre jusqu’à 48h pour arriver). Il confirme mon ressentis sur le TSHOOT, ou je n’ai obtenu que la moitié des points, et j’ai été en dessous du passing score pour le Lab, mais pas de beaucoup et je pense cerner ou ont été faites les erreurs.

C’est donc une grosse première expérience, plutôt mitigée, et qui vous met une bonne claque derrière la tête mais dès aujourd’hui je me remet au travail pour le prochain passage, le plus tôt possible. J’ai du pain sur la planche avec le Troubleshooting !

PS: I’ll write an english version for the future CCIEs who speaks english ;-)

Benoit

Network engineer CCIE #47705, focused on R&S, Data Center and SDN.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterLinkedIn

5 Comments

  1. Seb 23 octobre 2013

    Salut Benoît,

    Félicitations déjà pour le travail accompli. T’étais très bien préparé mais ce loupé prouve encore une fois le niveau d’excellence de cette certif. Mais ça reste assez hallucinant cette difficulté (challenge !). Ça a du se jouer à vraiment pas grand chose pour que tu l’ai. Pour le TSHOOT, 30mn de plus et cela l’aurait sûrement fait.

    Le deuxième passage sera sûrement le bon ;-)

    Bon courage pour la suite !!

    Sébastien

  2. Benoit 23 octobre 2013

    Merci pour le commentaire, cet examen est bien à la hauteur de sa réputation, et effectivement avec 30 minutes de plus… mais on à tous 2h pour terminer !
    J’espère que le deuxième passage sera le bon oui, je m’y remet dès maintenant.
    Ben.

  3. Adrien 23 octobre 2013

    Hey Benoit (c’est Adrien, RT à l’agence de Marseille),

    je viens de lire ton périple.

    Félicitation déjà pour toute ta préparation que j’imagine n’a pas du être facile. D’ailleurs, est ce possible d’avoir des infos sur ta préparation ?? (lab à la maison ?? Rack en ligne INE ??)

    Bon courage pour te remettre dans les révisions car j’imagine qu’après cette première expérience cela ne doit pas être évident d’y retourner.

    @ bientôt !

    Adrien

  4. Cyril 24 octobre 2013

    Salut Benoit,

    Bienvenue dans le club des gens qui l’ont échoué la première fois :)
    Il ne faut vraiment pas se flageller lors de la première tentative.

    Et puis, comme le précise Seb, cela montre que le niveau demande reste très élevé.

    Mais un échec est souvent accompagne d’un succès. Et le CCIE en fait parti, il faut se remettre rapidement dans les révisions pour ne pas perdre tout ce que tu as engrangé pendant ces mois ci.
    Réserve un prochain passage et maintenant que tu connais « l’environnement » du jour J, cela te fera un stress de moins.

    Et comme tu l’as dit, en sortant de l’examen tu as senti que le lab était abordable, ça ne se joue qu’a quelques petits points…

    Bonne chance pour le prochain passage !

    nb: pour info, lorsque tu réussi l’examen, tu n’auras pas d’information sur le score ou de pourcentage, c’est uniquement « fail » or « pass ». Et bien c’est très frustrant de ne pas connaitre ses points !

  5. Nora 24 octobre 2013

    Salut Benoît

    C’est vraiment pas cool, mais le fait que tu ai pu déjà voir comment ça se passe va t’aider pour la prochaine fois.
    Ca rassure un peu quand même quand tu dis que c’est abordable finalement parce qu’on s’en fait un peu une montagne à mon petit niveau (je suis sur les CCNP).
    Le plus important c’est que tu te sois rendu compte de tes erreurs, tu ne les referas pas la prochaine fois.
    Bon courage pour la suite. Tu penses retenter ta chance sous quel délai?
    M***e pour le prochain passage si tu ne repasses pas par ici d’ici là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>